Tomates à haute teneur en acides aminés

Tomates à haute teneur en acides aminés

Des tomates génétiquement modifiées ont été récemment commercialisées au Japon. Il s’agit d’une nouveauté. Les fruits ont été modifiés grâce à la sélection de précision CRISPR/Cas9 de manière à présenter des caractéristiques améliorées, telles qu’une production plus élevée d’acides aminés.

lundi 4 octobre 2021

Sanatech Seed a lancé sur le marché japonais une variété de tomate sicilienne rouge. Comme le rapporte la RTS, cet aliment est le premier autorisé à la vente ayant été cultivé grâce à la méthode CRISPR/Cas9. Les nouvelles tomates, très saines, ont une teneur particulièrement élevée en acide aminé GABA (acide γ-aminobutyrique). Ce neurotransmetteur joue un rôle crucial dans de nombreuses fonctions du système nerveux central. Il contribuerait notamment à accroître le sentiment de bien-être, à réduire le stress, à abaisser la pression artérielle et à améliorer la qualité du sommeil.


Un scalpel fin au lieu d’un marteau violent

CRISPR/Cas9 est une technique de sélection de précision qui permet de couper le matériel génétique d’une plante avec une précision sans précédent. Les deux chercheuses ayant découvert cette méthode ont remporté le prix Nobel en 2020. La mutagenèse classique, qui est également utilisée dans la sélection biologique, est approuvée depuis des décennies. Elle agit sur le matériel génétique de manière non ciblée par le biais d’un traitement radioactif ou chimique. Les plantes produites n’ont aucune particularité «contre nature». Cela vaut également pour les applications de sélection de précision. Son avantage: elle intervient de manière ciblée dans le matériel génétique. Si la mutagenèse classique représente le marteau sans précision, CRISPR incarne le scalpel. Et son produit ne se distingue pas de la sélection conventionnelle ou des mutations identiques au naturel. De ce fait, dans de nombreux pays, dont le Japon, les plantes dont le génome a été modifié ne sont pas classées parmi les OGM (organismes génétiquement modifiés).

Articles similaires

Les produits phytosanitaires manquent - et bientôt les premières variétés de légumes aussi
Actualité

Les produits phytosanitaires manquent - et bientôt les premières variétés de légumes aussi

Les producteurs de légumes sont actuellement à la peine. La raison en est le manque de produits phytosanitaires. Il est de plus en plus difficile de mettre sur le marché des produits commercialisables. Certains agriculteurs ont même atteint leurs limites au point de devoir arrêter la production de certaines variétés de légumes.

Les ravageurs menacent de plus en plus les récoltes de fruits, de baies et de vin
Actualité

Les ravageurs menacent de plus en plus les récoltes de fruits, de baies et de vin

La culture des fruits, des baies et de la vigne est de plus en plus menacée par des ravageurs tels que le coléoptère du Japon, la mineuse tachetée et la mouche méditerranéenne des fruits. Les producteurs tirent la sonnette d'alarme - mais les produits phytosanitaires capables de venir à bout de ces ravageurs font défaut.

Un agriculteur bio demande édition du génome pour la culture fruitière
Actualité

Un agriculteur bio demande édition du génome pour la culture fruitière

Le nombre élevé de traitements phytosanitaires sollicite fortement les agriculteurs bio. L'un d'entre eux est le producteur de pommes Marco Messerli de Kirchdorf BE. Il a dû traiter 48 fois des variétés de pommes sensibles avec des produits phytosanitaires biologiques. Estimant que c’est trop, il demande désormais l'autorisation de nouvelles méthodes de culture. Les experts donnent raison à l'agriculteur.

Les frites se font rares
Actualité

Les frites se font rares

Les plants de pommes de terre risquent de manquer en 2024. En cas de pénurie de plants de pommes de terre, il ne sera pas possible de récolter les fameuses sources d'hydrates de carbone. Et comme les plants de pommes de terre sont rares dans toute l'Europe, l'importation devient elle aussi difficile. Selon Swisspatat, les variétés à frites sont particulièrement touchées.

Autres contributions dans Actualité